Alors que le peuple sud africain vient de rendre un dernier hommage à Madiba, nous pouvons nous interroger sur son héritage et essayer modestement de mettre en pratique certains de ses enseignements.

Photo Madiba

D’un point de vue RH, vouloir conjuguer liberté et contrat de travail peut sembler illusoire voire paradoxal quand ce dernier implique en droit français un lien de subordination, un pouvoir de direction sur une autre personne…

Pourtant, il existe, ici et là, des histoires d’entreprises, des aventures humaines, qui ne peuvent laisser indifférents. Sans effacer toute référence au droit du travail, parfois nécessaire, ces sociétés ont fait le choix de libérer leurs salariés en favorisant leur autonomie et leurs initiatives.

Logo Chrono Flex

2009, une PME innovante fragilisée par une tempête…

En 2009, la société Chrono Flex, PME nantaise de 300 salariés et leader en France du dépannage de flexibles hydrauliques, doit faire face à un effondrement d’un tiers de son activité. Ce traumatisme se traduira malheureusement par des licenciements et engagera le PDG, Alexandre Gérard, dans une recherche peut-être vaine mais pas sans espoir : comment faire pour ne plus jamais revivre une telle catastrophe ?

Début 2010, Alexandre Gérard assiste alors à une conférence ayant pour thème : « l’entreprise du 21ème siècle »  et écoute, sidéré, Jean-François Zobrist narrer l’histoire de l’entreprise FAVI, Fonderie de Picardie, qu’il a dirigé pendant une trentaine d’années.

Jean-François Zobrist prône un système de management basé sur le bon sens, l’intuition et l’écoute. Une utopie ? Pourtant, FAVI, « l’entreprise qui croit que l’homme est bon », annonce des résultats économiques et sociaux à faire pâlir les concurrents :  20 % de cash-flow depuis l’origine et 17 à 18 mois de salaires pour les ouvriers.

Intéressés ? Vous pouvez découvrir ici Jean-François Zobrist dans le cadre d’une conférence du MOM21 le 3 mai 2013 à Paris.

Vous pouvez également lire ici des histoires sur FAVI et son petit patron naïf et paresseux.

La Direction de Chrono Flex prend alors trois décisions importantes :

– Construire avec les salariés une nouvelle organisation.

– Débarrasser l’entreprise des symboles hiérarchiques.

– Supprimer les contraintes internes à la structure.

Déjà bien engagé dans sa révolution d’entreprise, Alexandre Gérard prend connaissance des travaux d’Isaac Getz, Docteur en Psychologie et Management, par le biais d’un ouvrage coécrit avec Brian M. Carney : « Liberté et Compagnie ». Les auteurs passent en revue des entreprises où la prise de risque et l’initiative individuelle sont encouragées et racontent l’histoire de dirigeants atypiques qui ont totalement révolutionné la culture de leurs sociétés et dévoilent une autre manière d’être : libres, heureux et efficaces au travail.

Découvrez Isaac Getz ici lors d’une conférence du 28 février 2013.

Forts de ses enseignements, les dirigeants de la PME nantaise engageront un tour de France pour  recueillir les propositions des collaborateurs de terrain avant d’engager la révolution…

2012, la performance par le bonheur…

Le début de l’année 2012, Alexandre Gérard annonce à l’ensemble des collaborateurs qu’il va revoir intégralement l’organisation de l’entreprise.

Après avoir supprimé un organigramme en râteau lourd et inefficace, l’entreprise adopte une organisation sous forme de réseau, ou l’autonomie des équipes de terrain est fortement encouragée.

Le travail de chaque équipe est coordonné par un capitaine désigné par ses pairs pour une durée de 3 ans. Ce changement a d’ailleurs nécessité la formation des capitaines à la conduite d’équipe ou à la gestion des conflits.

De même, les managers ont du revoir intégralement leur façon de travailler et adopter une posture différente : il s’agit désormais plus de comprendre les difficultés des salariés et de trouver des solutions que de contrôler la bonne exécution du travail.

En outre, de multiples groupes de travail ont conduit à mettre en œuvre les idées nouvelles ou réfléchir à des problématiques transversales à l’entreprise. La politique de rémunération a ainsi été complètement remise à plat en 8 mois pour déboucher sur un nouveau mode de rétribution établi sur la base d’une règle des 3 x 15 % :

– L’équipier reçoit 15 % de la marge mensuelle de chaque unité d’intervention à titre de prime.

– Les équipiers reçoivent 15 % de la marge mensuelle de chaque speed boat à titre de prime selon un partage à parts égales.

– Les équipiers reçoivent 15 % de la marge semestrielle de l’entreprise à titre de prime qu’ils se partagent à parts égales également.

Vous ne savez pas ce qu’est un speed-boat ou vous êtes intrigués par cette aventure innovante ? Alors prenez le temps de consulter ici le blog d’Alexandre Gérard.

Publicités

6 commentaires sur « Un long chemin vers la liberté… »

  1. Quelle belle image que celle de Madiba pour illustrer cet article très pertinent: l’homme est au coeur de toute organisation et pour être efficace il doit être libre et heureux. Utopie ou réalité? L’article donne des pistes de réponses et de réflexion!!!

    J'aime

  2. L’article est très intéressant et permet de montrer qu’il est essentiel d’être innovant en management et en RH; par contre, à mon sens, l’utilisation de l’image de Nelson Mandela pour illustrer ce type de sujet me semble un peu galvaudée…

    J'aime

  3. Contrairement à Valérie, je comprends le choix de l’illustration, d’autant plus si l’on se réfère à la phrase de Mandela. Quand la liberté philosophique rejoint la liberté d’entreprendre… des nouveaux modes d’organisation. Très bon article.

    J'aime

  4. Merci pour la présentation de ce cas très intéressant… Je serai intéressé de voir comment cette entreprise va évoluer à l’avenir. Je doute qu’elle ait vraiment supprimé « les contraintes » ou les « symboles hiérarchiques ». Elle a en revanche vraisemblablement su les poser autrement et plus « intelligemment »….

    J'aime

  5. Belle expérience hors des sentiers battus, à suivre de prés… Innovation ou utopie (je préférerai innovation, les utopies finissent souvent mal ) Merci pour cette article, merci à Chronoflex

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s