Les intermittents du spectacle ne sont pas «des privilégiés» !  La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, accuse le Medef de vouloir «tuer la culture» avec sa proposition de suppression du régime des intermittents du spectacle.

urtikan.netIntermittents ?

Selon le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, le travail intermittent se caractérise par l’alternance de périodes travaillées et de périodes non travaillées. Cette forme de travail est utilisée dans le cadre d’emplois permanents dont la nature comporte des alternances, comme c’est le cas dans l’industrie du spectacle. Les salariés intermittents du spectacle bénéficient d’une allocation d’assurance chômage spécifique, lorsqu’ils ne sont pas sous contrat. Pour bénéficier de ces prestations, le salarié doit avoir travaillé 507 heures ou plus au cours des 319 derniers jours pour les artistes.

Proposition du Medef

Le Medef a proposé de supprimer le régime des intermittents du spectacle pour sa contribution, jugée trop importante, au déficit, afin de l’aligner sur le régime général. Une question, avance-t-il, d’ « équité entre demandeurs d’emploi », qui « doit reposer sur un principe simple : à cotisations égales, indemnités chômage égales. »

La ministre de la culture estime que le Medef cherche un bouc émissaire étant incapable de s’engager sur des contreparties au pacte de responsabilité proposé par le président, car le président du Medef avait promis un million d’emplois en cinq ans en échange de l’allégement de charges. Elle dénonce la proposition du patronat et affirme l’attachement du gouvernement à ce régime tout en insistant sur le rôle économique joué par les intermittents «qui contribuent à un secteur représentant 3,2% du produit intérieur brut».

Pétition pour supprimer le Medef

Puisqu’on peut ouvertement évoquer la suppression des intermittents, pourquoi ne pas parler de la suppression du patronat ?, s’est dit Romain Cazeaux, un intermittent du spectacle. Il lance une pétition humoristique en réaction aux propositions chocs du Medef, en proposant que puisque le Medef, lui aussi, coûte cher, supprimons-le ! Que représente un déficit de 320 millions d’euros assurant la survie de plus de 100 000 intermittents du spectacle, face aux 20 milliards de crédit d’impôt aux entreprises sans effet sur la politique de l’emploi ? Pourtant, cette blague a été prise un peu trop au sérieux, la pétition a recueilli plus de 17 000 signatures en quelques jours.

Sources : Le Figaro, L’express

Crédit photo : Urtikan. net

Advertisements

4 commentaires sur « Le Medef veut tuer la culture »

  1. La révision du régime des intermittents du spectacle est un serpent de mer et un caillou dans la chaussure des différents ministres de la culture (de gauche ou de droite) qui se succèdent. La position prise par le MEDF est radicale; mais on peut effectivement peut-être la rapprocher des contreparties demandées aux employeurs dans le cadre du pacte de compétitivité et des engagements (non réalistes!) pris par M. GATTAZ. On est plus dans un jeu de rôle politique et idéologique que dans l’apport de propositions dans le cadre d’une négociation constructive!

    J'aime

  2. Votre article porte sur un sujet pertinent mais il aurait été intéressant d’en dire un peu plus sur ce système « particulier », sur le rôle qu’il joue dans le soutien de la culture en France et sur les usages « particulier » qu’en font des entreprises comme les chaînes de télévision… Ce système est un bon exemple des difficultés que l’on rencontre lorsqu’on veut mener une politique volontariste (ici dans le domaine de la culture..)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s