Le télétravail ou comment la distance modifie notre mode de travail?

images

Selon la loi du 22 mars 2012, le télétravail désigne “toute forme d’organisation dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux,  de façon régulière et volontaire, en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci”. Ce qui signifie généralement que le salarié travaille de son domicile.

Le travail à distance connaît un essor depuis 2007 et selon un baromètre réalisé en 2015 par Zévillage et le cabinet Inférence, 71% des français préfèrent travailler de chez eux.

Néanmoins, la France est en retard sur cette nouvelle façon de travailler au regard de nos voisins scandinaves ou anglo-saxons. Seuls 15% des français bénéficient d’un contrat de télétravail, ce qui est loin des prévisions menées par le Conseil d’Analyse Stratégique en 2009 qui prévoyait que ce mode de travail à distance concernerait 50% des actifs à l’horizon 2015.

Alors, quelles sont les conditions qui encadrent le télétravail? Quels sont ses bénéfices pour le salarié? Pour l’employeur? Pour la société? Mais aussi quels sont les risques ou les limites?

Les conditions du télétravail

Le télétravail nécessite un cadre juridique clair. Conformément à la loi du 22 mars 2012, les parties doivent signer un contrat de travail ou un avenant. Celui-ci doit être accepté par le salarié et basé sur le volontariat. Ce contrat ou avenant doit préciser la période d’essai et doit détailler le matériel dont dispose le salarié à domicile. Ce dernier, dispose des mêmes droits qu’un salarié en entreprise, sur la rémunération, les congés payés, le temps de travail, sur les régimes de protection sociale et de retraite complémentaire. Comme tous les salariés, le télétravailleur doit également respecter les obligations fixées par son employeur et s’expose à des sanctions disciplinaires en cas de non-respect.

Ce cadre légal est rassurant pour les deux parties et encourage les entreprises à adopter ce nouveau mode de travail à distance. Aujourd’hui, le télétravail se développe plus dans les entreprises technologiques. Chez Orange par exemple, sont recensés 9000 télétravailleurs sur plus de 100 000 salariés. Pôle emploi expérimente aussi ce nouveau mode de travail. Près de 255 agents travaillent à domicile une journée dans la semaine pour réaliser des tâches qui ne nécessitent pas un contact direct avec les demandeurs d’emploi; comme par exemple, traiter des demandes d’allocation ou étudier des curriculum-vitae.

Le télétravail est au début d’un essor important car il apporte de nombreux bénéfices tant pour le salarié, l’employeur, que pour la société.

Les bénéfices du télétravail

Pour le salarié, le fait de travailler à domicile permet d’améliorer l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. En effet, celui-ci gagnerait 80 minutes par jour sur le temps de transport, qu’il réinvestit au profit de sa vie familiale et dans du temps de sommeil en plus. De plus, 73% des individus qui le pratiquent perçoivent une réduction du stress et une amélioration de leur état de santé. En effet, le télétravail offre des conditions de travail plutôt favorables. Le salarié est au calme, il est moins sollicité et est plus à même à prendre du recul. En étant d’avantage concentré, il est par conséquent plus productif, plus créatif et innovant.

Le travail à distance est donc une opportunité pour développer la performance, d’ailleurs, 60% des entreprises qui l’ont expérimenté ont constaté des gains de productivité. Ces gains sont aussi le fruit d’un nouveau modèle de management, fondé sur la confiance et l’autonomie. En effet, contrairement au modèle Taylorisme où le manager a davantage un rôle de contremaître qui contrôle, le télétravail et la relation à distance, obligent l’encadrement à faire confiance à ses salariés.  Le collaborateur se trouve moins bridé. Il innove, propose, crée et est force de proposition. De plus, près d’un tiers des employeurs estime que le télétravail pourra à terme contribuer à la réduction de leur surface de locaux, permettant en cela de réaliser des bénéfices financiers.

Enfin, l’essor du travail à domicile a aussi des impacts positifs sur l’environnement (désengorgement des transports, réduction des émissions de gaz à effet de serre, réduction de la fracture sociale entre les zones urbaines excédentaires en emploi et les zones péri urbaines…).

Les craintes et les limites du télétravail

La culture managériale française, et plus particulièrement les réticences de certains managers intermédiaires, explique en grande partie le retard français en matière de télétravail. Le modèle de management reposant sur le contrôle n’est pas compatible avec le travail à distance. De plus, son cadre légal est encore imprécis. Quid des accidents de travail, comment les différencier des accidents domestiques? Comment mesurer le temps de travail? Il existe encore trop d’incertitudes autour de la santé et de la sécurité des salariés travaillant chez eux. De plus, ce travail à distance nécessite de bons profils afin qu’il fonctionne. En effet, pour que le télétravail soit efficace, un dirigeant privilégiera les candidatures de salariés qualifiés, avec de l’ancienneté, en CDI et au profil indépendant avec la hiérarchie. Quid de la sélection?

En outre, le fait de travailler à domicile présente certains risques pour le salarié. Ce dernier rencontre plus de difficultés à poser des limites entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Il perd tout lien social, il est mis à l’écart du collectif de travail et sa relation avec son employeur est principalement financière. Ce salarié peut rencontrer aussi des problèmes d’organisation et avoir une tendance à la procrastination. Enfin, l’autre danger du télétravail est l’utilisation abusive des e-mails, principal lien avec son entreprise. Cet outil de communication voire outil de contrôle, renforce le sentiment d’urgence permanente et l’infobésité (culte de l’immédiateté , exigence réelle ou ressentie d’une réponse immédiate aux e-mails , retard important dans le traitement des messages reçus…).

En dépit de ses nombreux avantages, le télétravail n’est pas la solution universelle à tous les problèmes de l’entreprise. Mais une pratique adaptée, comme un tiers du temps de travail et un tiers des salariés, peut demeurer une solution très bénéfique tant pour la compétitivité des entreprises que pour la qualité de vie des salariés. De plus, le télétravail peut être une opportunité pour la génération Y, sensible à la qualité de vie au travail et pour les séniors, en se présentant comme une transition pertinente vers la retraite.

Sources : Le journal du Net, entreprises.gouv.fr, le figaro.fr, myrhline.com

Une réflexion sur “Le télétravail ou comment la distance modifie notre mode de travail?

  1. Bravo pour ce nouveau focus concernant le télétravail et qui vient en complément de l’article du 12 mars 2014 qui avait suscité un bon nombre de commentaires très intéressants. Je me permets de renvoyer les lecteurs fidèles de ce blog à une enquête parue sur Cadreo en octobre 2015 concernant l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle pour les couples de cadres et qui plébiscitent pour plus des 2/3 cette mesure afin de de mieux équilibrer leur vie au quotidien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s