arton29967

English Version

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à franchir le pas et « oser » les marchés chinois. Elles partent du principe que la main d’œuvre y est abondante et les coûts bien moins élevés. Néanmoins, l’intégration à l’environnement chinois n’est pas si simple et nécessite une adaptation aux réalités sociales et culturelles. Un véritable challenge pour tout service RH qui voit son entreprise se délocaliser en Chine !

Un marché de plein emploi

A l’inverse de la France, la Chine possède un marché de plein emploi. Le cadre chinois ayant un large choix, n’hésitera pas à quitter son emploi pour rechercher ailleurs un poste qui lui conviendra mieux. Ainsi, les entreprises privées basées en Chine connaissent un fort taux de turnover. Selon une enquête de BlessingWhite Research en 2011, un cadre shanghaien change d’employeur tous les 18 mois en moyenne. L’engagement dans leur entreprise est considéré comme étant le plus faible au monde.

La réplique des ressources humaines en réponse au marché

Tout comme les problématiques de fidélisation des jeunes actifs que nous connaissons en France, les ressources humaines en Chine sont amenées à trouver des solutions pour lutter contre le turnover. C’est dans ce contexte que l’évolution de carrière se fait en accéléré. Afin de fidéliser les jeunes talents, il n’est pas rare de constater que des postes seniors soient attribués à des personnes n’ayant pas plus de 5 ans d’expérience.

Dans la même idée, les ressources humaines s’appuient également sur la culture d’entreprise, en développant chez les employés des relations fortes avec leur supérieur direct pour retenir les salariés. En effet, en Chine, le rapport à la hiérarchie est primordial, voire émotionnel.

Les ressources humaines ont également misé sur leur image de marque employeur. Bien que la Chine recense une population de 1,357  milliards d’habitants, il s’agira pour l’entreprise de se montrer particulièrement attractive pour attirer la perle rare à venir travailler chez elle au détriment des concurrents. Un défi de taille pour les ressources humaines !

Un recrutement proactif s’avère en outre être une solution pérenne pour attirer au sein de son entreprise les meilleurs talents. Certaines entreprises françaises localisées en Chine ont notamment développés des partenariats avec des universités à destination des étudiants chinois ayant été formés en France.

La question sensible des salaires

Le déséquilibre entre l’offre et la demande pousse les entreprises à se montrer des plus attractives. Néanmoins, dans un contexte fortement concurrentiel où la guerre des prix fait rage, le niveau des salaires peut difficilement être un moyen d’attractivité ou de fidélisation. En effet, la préservation des marges et le contrôle des coûts obligent les entreprises à maintenir des salaires à un bas niveau. Cela est d’autant plus vrai si l’entreprise basée en Chine est en concurrence directe avec des entreprises étrangères.

Ainsi, un bon gestionnaire RH en Chine est une personne particulièrement polyvalente, capable d’alterner psychologie, gestion RH, droit social et tout cela pensé en termes de «coûts» !

Sources : archibat.com, ambafrance-cn.org et slideshare.net/BruceGAO

Advertisements

Un commentaire sur « Les particularités de la GRH en Chine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s