Le bore-out : épuisement professionnel dû à l’ennui

70684_bore-outlavie.fr

Tout le monde a déjà entendu parler du burn-out: état de fatigue émotionnel, mental et physique caractérisé par un manque de motivation et de performance au travail lorsque le salarié se surmène professionnellement.

Apparaît à présent le bore-out, une notion encore peu étudiée mais qui tend à toucher de plus en plus de personnes.  Alors quel est ce « nouveau » phénomène ? quelles sont les causes explicatives du bore-out? Et comment y remédier ?

Le Bore-out c’est quoi ?

Le bore-out désigne l’ennui au travail. Les salariés souffrant de bore-out déclarent qu’ils n’ont rien à faire de leur journée et vivent mal le fait d’être « payé à ne rien faire ou à ne rien faire d’intéressant ».

Dans notre société, le travail permet à l’individu de se réaliser, de s’épanouir et de subvenir à ses besoins. Si l’individu perd tout intérêt dans son emploi car s’ennuyant dans son travail, cela pourrait avoir une conséquence néfaste sur l’image qu’il a de lui-même. L’humain a effectivement besoin d’être stimulé pour être performant dans ses tâches or s’il ne l’est pas, cela pourrait entraîner une forme de dépression chez l’individu en souffrance. Le salarié passe alors son temps à regarder sa montre, se désintéresse de l’environnement de travail et fait preuve de démotivation.

Aujourd’hui, 30% des personnes en souffrance au travail seraient assujetties à une situation de bore-out, selon une enquête réalisée par Christian Bourion, auteur du livre « Le bore-out syndrom ». Ceci représenterait une part plus importante que les salariés se déclarant en burn-out.

Les causes les plus fréquentes du bore-out

Alors comment le bore-out s’explique-t-il ? Quelles sont les raisons qui mènent les individus à connaître l’ennui au travail ? Plusieurs facteurs semblent expliquer ce phénomène.

L’individu peut se sentir trop compétent par rapport au poste qu’il occupe, cette situation n’est acceptable que si elle est amenée à évoluer. Si ce n’est pas le cas, sur le long terme, le salarié perd toute motivation dans son emploi et ne « fait rien ».

Un autre facteur explicatif est celui de la fiche de poste “waste basket”. Ceci désigne le fait de créer un poste dans un service pour répondre à un surcroît d’activité, et pour lequel le personnel plus ancien, avec l’aval du manager, se décharge de ses tâches les plus ingrates. Cette situation entraîne une perception négative du travail pour celui qui reçoit ces tâches ayant pour conséquence une stagnation dans l’emploi et donc de l’ennui.

On peut également citer le phénomène de « placardisation » par lequel un salarié se retrouve écarté des affaires et placé sur une voie stagnante. Il se retrouve à effectuer un travail sans intérêt et pour lequel il n’y a pas d’évolution possible.

Enfin, le bore-out peut apparaître chez les salariés les plus anciens, lorsque la personne est restée trop longtemps sur un même poste et qu’elle a perdu tout intérêt dans son emploi, ne se préoccupant plus de bien faire son travail.

Comment vaincre le bore-out ?

Le manager a un rôle essentiel à jouer dans la lutte du bore-out. Son but étant de développer la dynamique de son équipe, il doit donc s’appuyer sur des objectifs et des plans d’actions permettant à chacun de ses collaborateurs de mener à bien ses projets. Dans ce cadre, il est amené à communiquer régulièrement avec eux et valoriser leurs actions positives mais également les soutenir dans les moments plus difficiles.

En cas de bore-out, le service des Ressources Humaines accompagne le manager dans l’aide auprès du salarié pour renforcer son autodétermination et l’amener à s’intéresser à nouveau à ses tâches ou à le soutenir dans un nouveau projet. Dans ce cadre précis, il s’agit d’augmenter ou de varier l’activité du salarié pour que celui-ci retrouve le goût du travail.

Beaucoup de maux et de souffrances apparaissent aujourd’hui sous différentes formes au travail. Il s’agit principalement d’en identifier les causes afin de permettre au salarié de se sentir bien dans son emploi. Le service des Ressources humaines et les managers de proximité ont un rôle clef à jouer pour permettre l’épanouissement de chacun dans l’entreprise.

Sources : jactiv.ouest-France.fr, La voix du nord.fr, vaincre-les-risques-psychosociaux.fr, terrafemina.com

3 réflexions sur “Le bore-out : épuisement professionnel dû à l’ennui

  1. Bravo de parler dans ce blog du bore out, qu’on sous estime certainement et qui est un véritable mal dans une entreprise, au même titre que le bun out, dont on parle plus souvent. Comme vous l’écrivez, une des faces du bore out est la placardisation du salarié, pratique condamnable, il faut le rappeler et qui amène le salarié à ne plus être impliqué dans le fonctionnement de l’entreprise. Tiens, regardez donc autour de vous dans vos différentes structures…A la RH d’y être très attentif!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s