Les écarts de rémunération dans la fonction RH : Etes-vous bien payé ?

écart rémunération fonction rh

Lentreprise.lexpress

La fonction RH est un domaine reconnu pour sa variété, regorgeant d’emplois différents, où chaque profil contribue à alimenter la diversité des missions que l’on peut y rencontrer. Cependant dans les ressources humaines certaines fonctions sont mieux perçues et rémunérées que d’autres. Nous allons ensemble parcourir les principaux emplois que l’on y retrouve pour faire ressortir les disparités et essayer de comprendre pourquoi celles-ci existent.

Le cabinet Deloitte en partenariat avec l’ANDRH a réalisé une étude en 2015 sur les rémunérations individuelles dans la fonction RH. Cette enquête a été effectuée auprès de 350 entreprises et plus de 17 000 professionnels des ressources humaines. Il en ressort de fortes disparités dans les pratiques de rémunération.

De fortes disparités de rémunération

Selon le poste que vous occupez, vous serez plus ou moins bien payé. En effet, d’une manière générale les métiers d’expertise sont mieux valorisés au sein de la fonction RH que les métiers généralistes. Tout en haut on retrouve le DRH (150 000 euros annuel dans une entité de taille moyenne), justifiant ainsi son poste qualifié de stratégique. Ensuite parmi les emplois spécialisés, le grand gagnant est le Responsable rémunérations et avantages sociaux (81 000 euros avec une bonne expérience). Celui-ci gagne un peu plus que le Responsable Relations Sociales (77 000 euros), classé troisième, car ce profil est rare sur le marché et donc très demandé. De plus, le Responsable Rémunérations et avantages sociaux et le Responsable Relations Sociales sont deux emplois où il est possible d’agir sur la masse salariale, donc sur le pilotage des coûts. C’est pour cette raison qu’on les identifie dans les fonctions RH les mieux rémunérées.

Nous retrouvons ensuite le responsable du développement, en charge de la carrière des hauts potentiels. Ce dernier peut toucher un bon salaire (76 900 euros) notamment lorsque sa fonction est bien distincte du Responsable formation, aux missions beaucoup plus opérationnelles. En revanche les Responsables Recrutement et les Responsables Ressources Humaines se situent vers le bas du classement (74 000 euros). Le rôle du recruteur interne est davantage dans l’analyse du besoin du manager, et plus surprenant pour le RRH, aux missions diversifiées et considéré comme un mini-DRH de site. Tout en bas, nous retrouvons le Responsable Paie (43 000 euros), souvent sur des postes de non cadre.

A même niveau de responsabilité, le différentiel de rémunération entre les généralistes RH et les spécialistes est de l’ordre de 4 % à 5 %. Le différentiel atteint même -11 % pour les chargés de recrutement par rapport aux généraliste RH tandis qu’à l’inverse, les responsables rémunérations et avantages sociaux affichent un différentiel de 4 % en leur faveur. Ce différentiel est la conséquence soit d’une rareté des profils, soit d’une différence d’ancienneté.

Moins de tension sur les salaires en 2014

A même niveau de responsabilité, la rémunération d’une fonction RH est en moyenne 2% inférieure à celle du marché. Cette statistique s’explique par le type de population présente, plus jeune de 1 ou 2 ans en moyenne.

La bonne nouvelle provient des augmentations de salaire en 2014. En effet, ces dernières pour la fonction RH ont été en moyenne de 2,9 %, soit légèrement au-dessus des  autres familles de métier.

En 2014, 6 cadres sur 10 de la fonction Ressources Humaines ont bénéficié d’une rémunération variable individuelle. A même niveau de responsabilité, celle-ci est inférieure au marché général de l’ordre de 15 à 25 %. La part variable individuelle dans la fonction Ressources Humaines représente en moyenne 5 % du salaire de base pour les cadres de 1er niveau et plus de 15 % pour les cadres supérieurs. Enfin, dans une population RH largement féminisée (près de 81 % des effectifs), Il existe un écart de rémunération de 4,5 % en défaveur des femmes quel que soit le niveau de responsabilité (différentiel de 3 à 7 % dans les autres familles de métiers).

Nous avons vu que les rémunérations des fonctions Ressources Humaines sont inférieures de 2 % à celle du marché général en salaire de base et de 15 à 25 % pour la part variable. Cela démontre bien que, même si on observe une petite réduction de l’écart entre la fonction RH et la moyenne du marché, celle-ci reste toujours moins valorisée.

Sources : andrh.fr, entreprises et carrières, 2deloitte.com

Une réflexion sur “Les écarts de rémunération dans la fonction RH : Etes-vous bien payé ?

  1. Bravo pour ce retour sur la rémunération dans la fonction RH. Rémunération qui reste encore un sujet tabou dans les entreprises françaises!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s