index

Une méconnaissance du handicap nourrit la frilosité des entreprises sur l’embauche des personnes handicapées mais également les salariés à demander le statut de travailleur handicapé. Pourtant les avancées portées par les pouvoir publics et les acteurs du handicap sont réelles et commencent à faire sentir leurs effets.

Il est à rappeler que les difficultés d’accès à l’emploi frappent en priorité les plus fragiles  et notamment les personnes en situation de handicap. Le taux de chômage des travailleurs handicapés est de 21 %. Pour la Ministre du travail, « l’accès à la formation professionnelle, l’emploi accompagné dans les entreprises et l’augmentation du fond pour l’insertion dans la fonction publique sont autant de dispositifs pour une société plus inclusive. »

Quelques marqueurs

Le nombre de travailleurs handicapés au chômage a augmenté de 41% entre 2012 et 2016 mais il convient de préciser que sur cette même période, il y a plus de personnes handicapées en emploi. Nous sommes passés de 878 000 personnes en emploi en 2013 à 927 000 selon l’INSEE et 978 000 selon l’Association des Paralysés de France (APF). Soit entre 50 000 et 100 000 travailleurs handicapés supplémentaires en emploi. Mais ces chiffres sont à mettre en relation avec une augmentation de 700 000 personnes entre 2011 et 2015 qui ont demandé la reconnaissance de travailleurs handicapés. Cela peut être le signe que le handicap ne se cache plus.

Les taux d’emploi

Dans la fonction publique, le taux d’emploi des personnes handicapées a atteint un taux de 5,17% en 2015. Dans les entreprises, ce même taux augmente depuis 4 ans pour atteindre 3,3%. Ces chiffres ont contribué à une augmentation de 10% du nombre de travailleurs handicapés employés dans le privé. Cependant, le privé a bien du mal à respecter la loi de 2005 : c’est à dire employer 6% de travailleurs handicapés.

2 freins principaux à l’emploi

Les deux principales causes du chômage des personnes handicapées sont la méconnaissance du handicap et l’accès à la formation.

Avant la loi de 2005, la définition du handicap n’existait pas. Il y avait donc de nombreux clichés car l’idée persistait que le handicap était « visible ». Or, la définition du handicap englobe « toute personne qui a une difficulté, une gêne, ou une impossibilité de faire ce qu’une personne du même âge et en bonne santé peut faire ». Cela inclut, par exemple, la dyslexie, le diabète, l’hypertension, la surdité… qui sont totalement compatibles avec nombre d’emplois.

Selon l’INSEE, sur 12 millions de personnes handicapées, 80% ont un handicap invisible.

L’autre frein : l’accès à la formation. Aussi, la loi relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels a permis que les travailleurs handicapés des établissements et de service d’aide par le travail (ESAT) puissent bénéficier d’un compte personnel de formation (CPF) identique à celui de tous les salariés. C’est pour eux, la possibilité de se former pour à terme rejoindre le milieu ordinaire de travail.

Contrats aidés et accompagnement

En 2015, plus de 50 000 travailleurs handicapés ont bénéficié d’un contrat aidé, avec 5000 de plus en un an. Les CAP emploi, structures d’accompagnement des travailleurs handicapés à la recherche d’emploi, ont enregistré une augmentation de 17% de leurs placements entre 2013 et 2016.

Les personnes handicapées pourront prochainement bénéficier d’une avancée de la loi travail. Grâce à l’emploi « accompagné » un JOBCOACH accompagnera le salarié mais aidera également l’employeur à répondre à ses questions, mobiliser les aides existantes et permettre à la personne accompagnée de s’intégrer au mieux dans le collectif de travail.

L’emploi des travailleurs handicapés est une priorité des gouvernements depuis la loi 2005 et doit être une mobilisation de tous. Les chiffres montrent une véritable évolution  positive. Il s’agit de confirmer l’essai par l’enregistrement d’amélioration sur les prochaines années.

Sources : Libération – 20minutes

Publicités

2 commentaires sur « HANDICAP : Encore des préjugés mais bon cap ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s