geiq
 

Crédit photo: lesgeiq.fr

 

Les entreprises rencontrent des difficultés pour recruter de nouveaux employés. Ces difficultés peuvent être liées à un manque de salariés qualifiés dans un secteur très spécifique ou bien à une pénurie de travailleurs sur un bassin d’emploi particulier.
Pour remédier à ces difficultés, de nouvelles méthodes de recrutement apparaissent. L’une d’elle est de faire appel à un GEIQ.

Le GEIQ, c’est quoi ?

Le GEIQ est un Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification. C’est une structure réunissant plusieurs entreprises et dont l’objectif est de recruter des salariés afin de les mettre à disposition de ses membres. Les GEIQ sont des associations loi 1901. Ils sont certifiés par la Fédération Française des GEIQ en partenariat avec le Ministère du Travail, comme vous l’explique cette vidéo .
On compte près 150 GEIQ répartis dans différents domaines d’activités : industrie, agricole et espaces verts, propreté…

Une « labellisation » reconnue :

La Fédération française des GEIQ a obtenu la parution d’un décret le 17 août 2015 encadrant la reconnaissance de la qualité de GEIQ à partir du 1er janvier 2016. Ce décret définit la procédure pour obtenir la qualification de GEIQ en lien avec le Ministère du Travail. La demande de reconnaissance est annuelle et l’évaluation se fait sur 14 critères. Ces critères vont du statut juridique de l’association, du respect du droit associatif, des caractéristiques des salariés recruté, à la réalité de l’accompagnement social et professionnel.

Mais comment ça marche un GEIQ ?

Le principe est simple : c’est le GEIQ qui s’occupe de tout ! En effet c’est lui qui recrute directement les salariés pour la majorité en contrat de professionnalisation. Il s’occupe de rechercher l’organisme de formation qui correspondra le mieux au métier visé par la personne en insertion. Le salarié suivra donc une formation sur une période de 6 mois minimum et pouvant aller jusqu’à 24 moins en fonction du métier souhaité. Ce parcours de formation sécurisant et encadré permet au salarié d’obtenir une qualification et des savoir-faire. A la fin de cette période, l’entreprise qui a reçu le salarié a la possibilité de le recruter. En 2014, les GEIQ ont permis la signature de plus de 9 600 contrats, pour 1,56 millions d’heures de formation. Plus de 5 000 entreprises adhèrent aux GEIQ.

« Les adhérents mutualisent ainsi un outil de recrutement, de qualification et d’accompagnement de nouveaux salariés » – Fédération Française des GEIQ –

Un accompagnement spécifique :

Le GEIQ est également très présent pour ses salariés en leur apportant une aide quotidienne. Le GEIQ effectue un suivi individualisé tout au long du parcours (suivi de l’acquisition des compétences, lien avec le tuteur, intégration dans l’entreprise…). Ce suivi permet d’aider les salariés à réapprendre ou à apprendre les règles du monde du travail (les horaires par exemple). Un accompagnement social est aussi proposé avec une aide pour des démarches administratives ou bien pour la recherche d’un logement.

Interview de Marion Nicard, Chargé de développement RH au sein du Groupe Bouhyer (44) réalisée par l’équipe de Si j’étais DRH:

  • Pourquoi votre entreprise a décidé de faire appel à un GEIQ?

« Nous avons décidé de faire appel à un GEIQ pour répondre à une double problématique qui se pose au sein de l’entreprise. Premièrement, nous n’arrivons pas à trouver de personnes qualifiées pour nos offres d’emploi et deuxièmement nous n’arrivons pas non plus à trouver d’organismes de formations compétents dans nos métiers de Fonderie. Le GEIQ s’est révélé être une opportunité pour trouver des profils de personnes souhaitant s’orienter vers les métiers de la fonderie (nos métiers). Le GEIQ a aussi la possibilité de trouver des organismes de formation adéquates permettant de construire des parcours appropriés.»

  • Quels sont les avantages pour l’entreprise ?

« Le GEIQ nous permet de rencontrer des profils auxquels nous n’aurions pas accès. Le GEIQ peut par exemple mettre en place des réunions de découvertes des métiers de la fonderie en lien avec Pôle Emploi. Il met aussi en place des parcours de formation spécifique et adapté à nos besoins avec un accompagnement concret. Il y a un réel suivi de la part du GEIQ entre le salarié et l’employeur. Et il y a aussi un accompagnement social qui peut être très important pour des personnes en reconversion. L’autre intérêt est le coût financier d’un tel recrutement. Le GEIQ a aussi accès à des aides spécifiques auxquelles nous, entreprise, nous n’avons pas droit. »

  • Quel est le bilan aujourd’hui pour vous ?

« Il faut bien noter que faire appel à un GEIQ est un processus assez long, cela nécessite du temps. Tout d’abord ,il faut bien comprendre ce que c’est et ces missions. Puis, il faut rencontrer les différentes parties prenantes (DRH, Responsable industriel, Responsable de production, etc) pour trouver quel métier pourrait correspondre à ce type de recrutement particulier. Ensuite il faut expliquer notre demande au GEIQ et que lui aussi comprenne le métier afin de trouver les organismes de formations compétents. Le GEIQ lance ensuite son processus de recrutement. Et enfin, il faut que le candidat corresponde aux besoins de l’entreprise. Donc tout cela prend du temps, cela ne se fait pas du jour au lendemain. Aujourd’hui nous avons 1 personne recrutée par le GEIQ sur une formation de 6 mois mais nous aimerions encore recruter 6 personnes. L’objectif étant de les recruter par la suite en CDI. A titre indicatif, la première rencontre avec le GEIQ a eu lieu en 2014 et le 1er contrat en 2016. »

  • Que manque-t-il pour que cela fonctionne plus ?

« La problématique principale c’est la pénurie de candidats sur nos métiers spécifiques. »

  • Pourquoi un GEIQ et pas un Groupement d’employeurs classique ?

« Car le GEIQ forme les personnes à nos métiers. Et surtout nous proposons du travail à temps plein, nous ne cherchons pas à « partager » notre main d’œuvre comme c’est le principe dans un Groupement d’employeurs classique.”

http://lesgeiq.fr/http://www.legifrance.gouv.fr
Publicités

2 commentaires sur « Qu’est-ce qu’un GEIQ ? Interview d’une entreprise utilisatrice »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s